ACA-AJ Auxerre 2-1 : détails du match

Publié le par Adrien Bruschini

AJACCIO_DIAWARA_JOIE_211211.jpg

L’ACA confirme sa bonne dynamique en s’imposant aux dépens d’une pale équipe auxerroise.

 

C’est avec une grande détermination que les ajacciens débutent ce match. Bien en place et combatifs sur chaques ballons, ils se créent une première occasion chaude à la 7ème minute, après un coup-franc, Mostefa dévie, le ballon prend le chemin du but mais Hengbart est présent sur sa ligne.  Les ajacciens tentent donc de mettre la pression à cette équipe bourguignonne.  Mais c’est finalement cette dernière qui prend l’avantage à la 13ème minute, un long ballon arrive sur Le Tallec qui place une reprise, le cuir se dirige hors du cadre mais Ben Sahar, opportuniste et altruiste, remet sur Oliech qui marque sans problème.  1-0.  Mais il en fallait plus pour faire plier une formation ajaccienne très solidaire.  A la 22ème minute,  Le Tallec tacle très durement Mostefa, l’arbitre, Mr Rainville, sort le carton rouge.  Ce fait de match va remotiver les corses, qui finissent par égaliser par l’intermédiaire d’Eduardo,  après un cafouillage dans la surface.  Ajaccio continu sur sa lancée et se fait dangereux. C’est à la 33ème minute que, sur un corner de Cavalli, Diawara surgit pour placer une tête hors de portée de Sorin.  C’est alors qu’intervient,  deux fait importants dans le match : à la 39ème  minute, après un beau mouvement,  Bouhours parvient dans la surface adverse et s’effondre, l’arbitre hésite puis estime que l’ajaccien a simulé,  déjà averti par Mr Rainville, le défenseur corse se voit donc contraint à quitter le terrain.  Quelques minutes plus tard,  Maire effectue un tacle les deux pieds en avant sur Oliech.  L’arbitre sort pour la troisième fois le carton rouge dans la colère du stade Timizzolu.  Peu après, Cavalli trouve une brèche dans la défense mais se fait faucher sans que  l’arbitre ne bronche, ce qui augmente le grondement du public d’autant plus qu’une faute moins évidente est sifflée juste après pour les bourguignons.  Certaines personnes s tentent  même de pénétrer sur la pelouse mais en général  le public et les joueurs se sont contenus. Cependant, c’est par une bronca qu’est accompagné l’arbitre aux vestiaires.

La seconde période est pauvre en occasion,  les ajacciens doivent faire le dos rond et tenir, c’est ce qu’ils  feront remarquablement bien.  Malgré les efforts s d’Oliech et d’autres.

 

Grâce à ce succès l’ACA reste lanterne rouge mais parvient à 18 points,  soit au même nombre de points  que Nice et Sochaux.

Publié dans Match

Commenter cet article